L’Angora Turc, un chat rare et élégant

Originaire de Turquie, l’Angora est un chat magnifique, dont la robe légère et vaporeuse ainsi que les yeux très particuliers ont suscité la fascination pendant plusieurs décennies. La race a été introduite en Italie par Pietro Della Valle au XVIIe siècle. Sa robe soyeuse et légère, son caractère assez indépendant et la couleur de ses yeux ont contribué à son succès. Elle avait fait sensation dans toute la région européenne, d’autant plus que c’était le premier chat à poils longs que les Européens découvraient. L’Angora servit ensuite de base pour la création du Persan qui finit par l’éclipser et entrainer une quasi-disparition de la race.

angora turc

Un programme mis en œuvre par le Zoo d’Ankara fut le premier levier qui a permis de sauvegarder cette race, devenue très rare. Toutefois, malgré la reconstitution d’une population viable, l’Angora Turc n’a jamais retrouvé sa popularité d’antan. Et pourtant, comme nous allons vous faire découvrir, ce chat a beaucoup de qualités.

Un peu d’histoire

L’Angora Turc est une race de chats très ancienne, il était déjà connu dans la Rome antique. L’empereur Auguste Antoine (63 av JC-14 ap JC) avait notamment écrit dans une correspondance : « ma chatte blanche au poil long et aux yeux d’or (…) comme est délicate et raffinée sa beauté, et noble et indépendant son esprit ».

L’origine de la race

Présent au Moyen-Orient depuis plus de 2000 ans, on pouvait le croiser au détour d’une authentique maison turque comme dans la campagne syrienne ou iranienne. Mais comme son nom l’indique, l’Angora Turc est une race de chats originaire de Turquie. C’est une souche pure, résultant de la mutation naturelle des chats de cette région. Elle emprunte son nom à la capitale du royaume turque Ankara, qui porta le nom d’Angora (ou encore Ancyre, Ankyra) avant les années trente.

Il fut domestiqué par les Tartares et les Chinois dans la ville d’Angora. Les riches marchands de la route de la Soie le considéraient comme un symbole de pureté, de richesse et de finesse. Par ailleurs, il avait une grande valeur dans la tradition turque : on offrait aux mariés un Angora Turc aux yeux vairons pour leur souhaiter beaucoup de bonheur.

Un grand succès en Europe

C’est en 1623 qu’un Italien du nom de Pietro Delle Valle remarque un chat à la fourrure mi-longue aussi blanche que la neige. Se différenciant des chats européens, qui ont des poils courts, l’Angora Turc fut alors importé par ce dernier en occident entre 1623 et 1630.

Etant donné que ce fut le premier chat avec des poils plus longs que les Européens découvrirent à cette époque, il ne se passa pas longtemps avant que l’Angora devienne le chat de la cour des rois de France. D’ailleurs, Louis XV affectionnait particulièrement cette race de chats et un Angora Turc du nom de Brillant avait sa place sur la table du conseil pendant le conseil du roi. Les nobles européens adoptèrent, eux aussi, ce petit bijou vivant. Le cardinal de Richelieu, par exemple, en possédait 14 et Marie-Antoinette en avait 6.

On retrouve par ailleurs, cet engouement pour l’Angora Turc dans l’art pictural de cette époque. Le peintre Jean-Jacques Bachelier l’a immortalisé sur ses deux toiles « un chat guettant un oiseau » et « Angora Turc à papillon ». On retrouve également, un peu plus tard, le chat blanc à la fourrure merveilleuse dans la toile « L’Atelier du peintre » de Gustave Courbet.

Déclin de la race puis renaissance

C’est ce même engouement pour sa robe touffue qui faillit causer la perte de l’Angora turc vers la fin du XIXe siècle. En effet, des éleveurs vont croiser l’Angora avec d’autres races pour améliorer la race. Le Persan, d’une élégance encore plus majestueuse, le détrône alors et l’Angora est interdit d’exposition. La race a presque disparu au moment de la Première Guerre mondiale.

Dans le bus de protéger la race de l’extinction, l’exportation a été interdite après la Seconde Guerre mondiale par les autorités turques et un programme de sélection et de reproduction dans les zoos d’Ankara et d’Istanbul ont été mené.

En 1959, Mrs Weed et le couple Virginia et Thomas Torio, obtiennent du zoo d’Ankara l’autorisation d’acquérir un couple : Yildiz et Yildizick. C’est d’ailleurs cette éleveuse américaine, Mrs Weed qui est à l’origine du second souffle pour cette race. En effet, c’est elle qui relança son élevage aux Etats-Unis. Des USA, où la race a fait souche, elle est revenue en Europe. C’est seulement en 1973 que le Cat Fancier Organisation reconnaît la race.

chat angora

Quelles sont les caractéristiques de l’Angora Turc ?

Tout chez l’Angora Turc fait penser à l’élégance. Avec sa silhouette élancée, sa robe soyeuse et brillante et ses yeux très particuliers, c’est un véritable petit bijou sur patte.

Robe

L’Angora Turc se caractérise par une robe fine, soyeuse et mi-longue. La longueur des poils est cependant plus conséquente au niveau de la collerette et des culottes. C’est également le cas sous le ventre, à la différence que les poils sur cette zone sont ondulés. La queue est également très fournie en poils, semblable à une plume d’autruche, et se dresse fièrement en panache C’est une race de chats qui présente très peu de sous-poils, voire aucun pour certains spécimens.

Beaucoup pensent que l’Angora Turc n’est uniquement que de couleur blanche. Il faut dire que pendant longtemps, seule cette couleur était admise par le Livre Officiel des Origines Félines (LOOF). Aujourd’hui sa fourrure se décline  pourtant en un large choix de couleurs et de motifs : unicolores, bicolores, tabby ou encore smoke.

Apparence

L’Angora Turc est un chat de type médioligne (foreign). De taille moyenne, il se présente avec une petite tête triangulaire tandis que le corps est long, fin et musclé. Les pattes sont également longues et fines, avec des pattes arrières plus longues que celles de devant. Elles sont terminées par des petits pieds ovales ou bien ronds, dotés de touffes de poils entre les doigts. Les oreilles sont grandes, larges et pointues, elles sont également touffues et portées haut sur la tête.

L’Angora Turc possède de grands yeux en amande, parfois ronds. Ils peuvent être de couleur ambre, bleu ou bien vert. Il existe également des spécimens avec des yeux vairons, c’est-à-dire que chaque œil est de couleur différente (ex : un œil bleu et un œil jaune).

L’Angora Turc, un chat qui a du caractère

Vivre avec un Angora Turc n’est pas de tout repos, car cette race de chats est dotée d’un très fort caractère. Elle avait d’ailleurs la réputation d’être très agressive avec les humains au tout début de sa domestication. Aujourd’hui, l’Angora Turc est un compagnon sociable et tolérant : les enfants ne lui font pas horreur, mais il préfère toutefois éviter les plus jeunes qui ont tendance à être turbulents.

Il n’a également pas trop de problème avec les autres animaux de compagnie, y compris les chiens. Cependant, il faut savoir que c’est un chat assez possessif envers son maitre et très indépendant qui n’accepte pas très bien qu’on lui impose un autre chat sur son territoire. Les Angoras Turcs sont en effet très exigeants et demandent à ce qu’on leur accorde toute son attention.

Ce sont également des chats très observateurs et intelligents qui peuvent apprendre des tours amusants comme renvoyer la balle d’un coup de tête. Ils sont également très malins et malicieux. Avec un Angora Turc à la maison, il faut s’attendre à ce que les petits objets qui trainent deviennent des jouets improvisés et se retrouvent avec des traces de griffes. Impossible pourtant d’en vouloir au petit garnement quand il se frotte contre nos jambes en ronronnant et quémandant des caresses, une fois le méfait accompli.

Malgré tout, l’Angora Turc  est un chat très calme, qui apprend vite et obéit sagement quand il ne faut pas déranger pendant le repas ou bien qu’il est l’heure de se coucher. L’éducation de cette race de chats demande beaucoup de fermeté.

Soin et santé de l’Angora Turc, tout ce qu’il faut savoir

L’Angora Turc est un chat robuste qui ne demande pas de soins particuliers. Il reste quand même très important de le vacciner une fois par an contre le typhus, le coryza, la leucose et aussi contre la rage si vous emmenez souvent votre chat en voyage. Il ne faut également pas oublier de le vermifuger. L’espérance de vie de la race est d’environ 15 à 18 ans.

Pour ce qui est de son alimentation, cette race de chats n’a également pas de besoins particuliers. Il peut aussi bien manger des croquettes, de la pâtée ou même des plats faits-maison. Il est cependant important de bien doser les rations en fonction du poids et de la taille de l’animal, mais aussi de leur fournir beaucoup d’eau. Ensuite comme tous les chats, certains aliments lui sont interdits tels que le chocolat, le thon en boite, les oignons crus et l’ail, l’avocat, les pommes de terre, les noix, le café…

Ensuite comme il est dépourvu de sous-poils, l’Angora Turc ne demande pas de soin particulier en ce qui concerne sa fourrure. Il suffit juste de brosser régulièrement sa robe pour la garder toujours parfaitement soyeuse, brillante et légère, au moins une fois par semaine. Les brossages doivent cependant être plus réguliers pendant la période de mue (en été), car le chat perd une importante quantité de poils. Le but est de lui éviter d’avaler beaucoup trop de poils quand il fait sa toilette.

Enfin pour ce qui est de la reproduction, l’Angora atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 8 mois, au plus tard vers un an chez les femelles.  La gestation dure entre 56 à 71 jours, avec une portée moyenne de 3 à 5 chatons. Les petits sont allaités pendant environ 6 semaines par leur mère. Sinon certaines anomalies peuvent survenir chez les chatons, ainsi l’accouplement de deux chats Angora blancs donne généralement naissance à des petits chatons sourds.

Pour éviter les risques, il est important de consulter régulièrement un vétérinaire. Ensuite, il est vivement conseillé d’assurer son chat. Souscrire son Angora Turc à une mutuelle santé va non seulement assurer la santé de ce dernier, mais vous ne serez également plus pris au dépourvu en cas d’accident grave. Retrouvez ici, toutes les offres et mutuelles santés intéressantes pour votre chat.

En bref, l’Angora Turc est un chat très beau et majestueux qui attire immédiatement le regard et la convoitise. C’est un excellent compagnon pour les jeux et les câlins, mais qui demande beaucoup de fermeté dans son éducation, car il est très facétieux et indépendant. En avoir un chez soi promet des journées animées et pleines de surprises et de bonheur. N’attendez plus pour en adopter un, c’est le compagnon idéal si vous adorez les moments de tendresses, ainsi que les facéties au quotidien.